Les huiles essentielles et le sportif

Les huiles essentielles et le sportif Fabienne Millet entame pour Revelessence un dossier spécial remise en forme avec les huiles essentielles. Nous débutons par une répartition en groupes des huiles à utiliser en fonction de leurs différentes propriétés.   Que l’activité sportive soit occasionnelle ou régulière, il est important de prévenir les incidents musculaires et tendineux (courbatures, douleurs, tendinite, déchirure musculaire, etc.) qui peuvent se présenter, surtout si l'effort physique est violent et exceptionnel. L’activité physique doit être compatible avec votre état de santé et la pratique de tout sport nécessite une phase d’entraînement accompagnée de périodes de repos. L'échauffement doit être progressif et régulier. L’emploi des huiles essentielles et des huiles végétales n’est pas récent dans le domaine du sport. Les athlètes grecs utilisaient les huiles de massages pour assouplir leurs muscles. Les huiles essentielles en synergie avec des huiles végétales seront utilisées aussi bien dans la phase d’échauffement que dans la phase de récupération.

Quatre groupes d’huiles essentielles sont à mettre en avant :

Groupe I : Les huiles essentielles décontracturantes (effet chauffant et vasodilatateur)

Ces huiles essentielles sont légèrement irritantes et /ou contiennent un pourcentage de camphre significatif :huile-essentielle-romarin
  • HE romarin officinal chémotype camphre (HE romarin à camphre)
  • HE lavande aspic
  • HE camomille bleue
  • HE gaulthérie odorante
  • HE eucalyptus citronné
  • HE verveine Yunnan (= HE litsée citronnée)
  • HE lemongrass
  • HE genévrier commun
 

Groupe II : Les huiles essentielles spasmolytiques

Ces huiles essentielles inhibent la libération de l'acétylcholine, neuromédiateur intervenant dans la contracture musculaire :huile-essentielle-lavande      

Groupe III : Les huiles essentielles anti-inflammatoires et antalgiques

Ces huiles essentielles calment la douleur et présentent parfois une action chauffante :huile-essentielle-eucalyptus  

Groupe IV : Les huiles essentielles anesthésiantes locale lors de choc

Le principal effet mis en avant est l’action anesthésiante locale :huile-essentielle-menthe
  • HE menthe poivrée (présence de menthol/froid)
  • HE menthe des champs (présence de menthol en quantité plus importante que dans l'huile essentielle de menthe poivrée)
  • HE laurier noble
 

 

Groupe V : Les huiles essentielles anti-inflammatoire et anti-hématome

On compte dans cette catégorie l'huile essentielle d'hélichryse italienne. Elle calme la douleur, résorbe l’œdème et bloque la formation d’un hématome (un « bleu »).

Les huiles végétales recommandées en association avec les huiles essentielles sont :

Groupe A : les huiles végétales pour un massage décontracturant

Il s'agit d'huiles végétales favorisant un massage long, préparation ou récupération. Elles sont conseillées pour une approche musculaire décontracturante. On retrouve dans cette catégorie :huile-vegetale-amande-douce

Groupe B : les huiles végétales renforçant l'action anti-inflammatoire

Ce groupe rassemble les huiles végétales augmentant l’action anti-inflammatoire des huiles essentielles. On y retrouve :huile-vegetale-millepertuis
  • Huile végétale de calophylle +++
  • Huile végétale de jojoba (cire liquide)+++
  • Huile végétale de millepertuis (macérât huileux), attention à a photosensibilisation !
      Dans la prochaine partie de ce dossier, nous parlerons des bienfaits des massages à appliquer avant l'effort et nous vous donnerons quelques recettes à préparer vous même. Lire la suite de ce dossier : La préparation à l'éffort

© 2019 RevelEssence Aromathérapie, une marque des Laboratoire Revelessence - Production Market Academy