Stimuler ses défenses

Stimuler ses défenses En début d’hiver, nous sommes attentifs à tout ce qui peut nous permettre de rester en bonne santé et plus particulièrement à limiter les infections hivernales en stimulant nos défenses immunitaires. Fabienne Millet, nous livre aujourd'hui ses bons conseils et astuces pour stimuler ses défenses immunitaires !

Immunité : comment ça marche ?

En médecine, l’immunité est reliée à la faculté du corps à se défendre contre des « attaques » diverses :
  • Micro-organismes (virus, bactéries, champignons, parasites),
  • Cellules anormales
  • Corps étranger à l’organisme (écharde, organe greffé).
Des facteurs tels que l’âge, la maladie…affaiblissent cette réaction de défense de l’organisme qui devient alors plus sensible aux infections. Elles peuvent alors devenir plus rapprochées et de plus en plus graves. Il est important de mobiliser tous les systèmes de défenses. Cette capacité à se défendre est différente d’un individu à l’autre car le mode de vie et l’hygiène de vie interviennent (alimentation, tabagisme, sommeil, activité physique, niveau de stress, sociabilité et milieu de vie) : des études le démontrent. Il est donc important de prendre soin de sa santé afin de maintenir d’améliorer ses capacités de défenses. Quels sont les signes pouvant indiquer une baisse de l’immunité ?
  • Une fatigue qui dure, parfois liée au stress et au manque de sommeil,
  • Une augmentation des maladies infectieuses (rhumes, herpès, angines, infections urinaires…)
  • Troubles de la cicatrisation.
Quelles sont les causes courantes pouvant provoquer une baisse de l’immunité ?
  • Une alimentation déséquilibrée
  • Un manque d’exercice physique ou un excès !
  • Un stress qui devient permanent avec ou sans troubles du sommeil.
  • Un manque de sommeil.
Quatre clés pour rester en bonne santé et garder un système immunitaire efficace :
  • Une alimentation saine avec une protection de la flore intestinale
  • Une activité physique modérée
  • Une bonne gestion du stress
  • Prendre soin de son milieu de vie
Comment prendre soin du milieu de vie et se protéger individuellement contre les attaques infectieuses avec les huiles essentielles ? Sachez qu’il existe des plantes, avec ou sans précaution, (demandez un conseil) qui aident à réguler de nombreux métabolismes et qui favorisent la réponse immunitaire de l’organisme, ne vous en privez pas ainsi que d’une démarche en nutrithérapie permettant de maintenir notre flore intestinale, siège également de notre immunité. Vous trouverez des propositions pour gérer le stress dans d’autres articles sur le site Revelessence.

Prendre soin du milieu de vie

Assainir la maison

Diffusion atmosphérique

diffusion-huile-essentielle La diffusion atmosphérique permet une utilisation simple et facile des huiles essentielles. De plus elle ne présente pas de contre-indication spécifique sauf en cas d’allergie aux huiles essentielles. Elle peut être utilisée en présence de femme enceinte, allaitant ou de jeunes enfants et bébés. En cas d’antécédent de convulsions, ce mode d’utilisation des huiles essentielles peut être envisagé sauf si les convulsions sont fréquentes et intenses. Quelques exemples de mélanges pour toute la famille qui conviennent à tous les types de diffuseurs. Certains mélanges sont aussi calmants relaxants (*). Prévention des pathologies hivernales avec attaque virale (grippe, rhumes…): Préparez à l’avance un mélange d’huiles essentielles dans un flacon de 10ml. 1ml = 15 gouttes environ compte-goutte Revelessence. Mélange n° 1(*) Mélange n° 2(*) Mélange n° 3 Mélange n° 4(*)

Se protéger individuellement

Inhalation sèche

inhalation-huile-essentielle Les inhalations sèches permettent également de se protéger en assainissant l’entrée des voies respiratoires. Une femme enceinte ou allaitant peut les utiliser. En cas d’antécédent de convulsions, ce mode d’utilisation des huiles essentielles et des essences peut être envisagé sauf si les convulsions sont fréquentes et intenses Elles sont contre-indiquées pour toutes personnes allergiques aux huiles essentielles. Versez deux gouttes d’huile essentielle sur un mouchoir en papier et respirez sans appliquer le mouchoir sur votre visage. Cela permet d’utiliser facilement les huiles essentielles dans n’importe quel lieu sans avoir besoin de supports spécifiques. Quelques huiles essentielles anti-infectieuses très anti-virales à utiliser :  

Application cutanée

application-cutane Appliquez « une petite noisette » du mélange suivant sur la poitrine ou un avant-bras, une fois par jour pendant la période à risque (épidémie de grippe, de rhume, de gastro-entérite…).
Adulte (5%)
Versez 15 gouttes d’huile essentielle de ravintsara bio ou d’huile essentielle de niaouli bio ou d’huile essentielle de saro bio ou d’HE cajeput bio dans un flacon de 20ml et complétez avec de l’huile végétale de macadamia bio.
Enfants de 7 à 10 ans (1%)
Versez 3 gouttes d’huile essentielle de ravintsara bio ou d’huile essentielle de niaouli bio ou d’huile essentielle de saro bio dans un flacon de 20ml et compléter avec de l’huile végétale de macadamia bio.
Enfants de 10 à 15 ans (2%)
Versez 6 gouttes d’huile essentielle de ravintsara bio ou d’huile essentielle de niaouli bio ou d’huile essentielle de saro bio dans un flacon de 20ml et compléter avec de l’huile végétale de macadamia bio.
Enfants de 3 à 7 ans
Pulvérisez sur la poitrine de l’hydrolat de géranium bourbon ou l’hydrolat de lavande fine ou l’hydrolat de fleur d’oranger à action anti-infectieuse. Appliquez ensuite une huile végétale pour éviter le dessèchement cutané provoqué par les hydrolats. En associant diffusion atmosphérique, inhalation sèche et voie cutanée diluée si besoin, le risque infectieux sera limité et si les premiers signes de l’infection sont là, ils seront rapidement éliminés.

© 2019 RevelEssence Aromathérapie, une marque des Laboratoire Revelessence - Production Market Academy