Action répulsive des huiles essentielles

huile-essentielle-anti-insectes

Avec l’été, les insectes se font de plus en plus présents dans notre intérieur. Fabienne Millet nous dévoile aujourd’hui à travers ce dossier les propriétés répulsives des huiles essentielles et leurs mécanismes d’action.

Définitions

Une plante, un produit ou une substance est insectifuge si il ou elle repousse les insectes chez l’homme ou l’animal de compagnie ou d’élevage.

Un produit insecticide tue les insectes, leurs larves et/ou leurs œufs tandis qu’un produit insectifuge les repousse.

Les insecticides font partie des pesticides, eux-mêmes inclus le groupe des biocides, tous réglementés en Europe*.

Le terme générique « insecticide » est utilisé pour citer les produits pesticides, les produits répulsifs agissant contre des arthropodes spécifiques :

  • les insectes (moustiques, mouches, punaises, poux, puces, taons, fourmis)
  • les arachnides (araignées, scorpions)
  • les acariens (tiques, gale/sarcopte, aoûtats, acariens des maisons)

Ces produits agissent par contact ou par pénétration dans l’animal (action systémique) et parfois par les deux mécanismes d’action.

*Définition légale biocide

Dans l’Union européenne les biocides sont définis comme suit par une directive n° 98/8/CE du 16 février 1998 remplacée en 2012 par un règlement qui a conservé la même définition :

  • « toute substance ou tout mélange, sous la forme dans laquelle il est livré à l’utilisateur, constitué d’une ou plusieurs substances actives, en contenant ou en générant, qui est destiné à détruire, repousser ou rendre inoffensifs les organismes nuisibles, à en prévenir l’action ou à les combattre de toute autre manière par une action autre qu’une simple action physique ou mécanique »
  • « toute substance ou tout mélange généré par des substances ou des mélanges qui ne relèvent pas eux-mêmes du premier tiret, destiné à être utilisé pour détruire, repousser ou rendre inoffensifs les organismes nuisibles, pour en prévenir l’action ou pour les combattre de toute autre manière par une action autre qu’une simple action physique ou mécanique. »

Mécanisme d’action1,2,7

Repérage de l’hôte

huiles-essentielles-anti-moustiques

Comment les «piqueurs-suceurs» repèrent l’hôte qui va les nourrir en les piquant ?

Ils possèdent des systèmes de reconnaissance très spécialisés (chémo-récepteurs) localisés dans des antennes ou sur le corps :

  • olfaction
  • perception de chaleur
  • rayonnement infrarouge
  • vison de jour et/ou de nuit
  •  « chimio-olfactive » perception de molécules spécifiques et odeurs
  •  vibrations

Des données spécifiques (osmolarité, salinité, composition chimique) confirment aux « suceurs-piqueurs » qu’ils sont bien à sucer du sang et qu’ils vont donc pouvoir se nourrir.
La précision de la perception sensorielle est liée aux nombre de chémorécepteurs. Ces derniers servent également aux besoins de la sexualité.

Quelques spécificités

Il faut différencier les actions des huiles essentielles selon la présence de moustiques ou de mouches. Les mouches sont plus difficiles à éloigner.

La tique n’a pas de perception visuelle contrairement aux punaises qui vont réagir aux mouvements crées dans leur environnement.
Certains moustiques et les « mouches tsé-tsé » repèrent le CO2 qui est émis lors de l’expiration normale, importante suite à un effort physique, dans une odeur de transpiration.

Une punaise trouve son hôte en décelant une émission de vapeur d’eau, parfois un courant d’air alerte l’insecte d’une présence.

La punaise Rhodnius prolixus (vecteur de la maladie de Chagas) développe une sensibilité olfactive plus intense en fin de journée et la nuit. Elle est en outre guidée par des stimuli chimiques.

Les tiques sont équipées de récepteurs situés sur les pattes et non pas dans des antennes comme c’est souvent le cas. Sans vision elles s’orientent vers leurs hôtes, stimulées par leur odeur. La sensibilité à la température n’intervient pas car elles piquent aussi des animaux à sang froids (serpents, lézards, orvets,etc.).

Les poux, punaises et puces qui vivent proches de leurs hôtes possèdent peu de récepteurs antennaires (10 à 50 pour un poux). Une mouche ou un moustique qui vit plus ou moins loin de son hôte est équipé d’environ 5000 récepteurs antennaires !

Action insectifuge et insecticide

Cette action est recherchée pour faire fuir les divers insectes, acariens piqueurs-suceurs qui nous harcèlent, tels que :

  • les moustiques
  • les puces
  • les punaises
  • les poux
  • les tiques
  • les sarcoptes
  • les aoûtats

Quelques études

Le géraniol

Le géraniol émulsionné dans une solution aqueuse présente deux niveaux d’action sur les insectes et leurs stades de développement :

  • insecticide par étouffement et déshydratation de l’insecte en agissant au niveau de la chitine (constituant de la cuticule externe des insectes)
  • larvicide par destruction des larves et des œufs

Le géraniol est validé comme étant un insecticide et larvicide naturel très efficace.
Les mites vestimentaires sont détruites sur une durée longue ( jusqu’à une année).

Le linalol présent dans l’huile essentielle du lavandin est reconnu pour son activité insecticide.3
Les huiles essentielles riches en 1-8 cinéole et thymol présentent une forte action parasiticide. 4,6

De nombreuses huiles essentielles sont très actives pour éloigner les insectes et autres parasites, par vaporisation, particulièrement l’huile essentielle de basilic (Ocimum basilicum), l’huile essentielle de tea tree (Melaleuca alternifolia), l’huile essentielle d’eucalyptus globuleux (Eucalyptus globulus), l’huile essentielle de lavande fine (lavandula angustifolia), l’huile essentielle de lavandin super/abrial/grosso (Lavandula hybrida) et l’huile essentielle de tagete (Tagetes patula).

L’huile essentielle lavande fine (Lavandula officinalis) confirme également son action contre les poux, les puces, les mouches (Drosophila auroria.) et l’huile essentielle de tea-tree sur les sarcoptes responsables de la gale et les tiques.5

Les Tagetes (famille des Asteraceae) sécrètent des substances toxiques pour les insectes et les vers (nématodes) contenus dans le sol.
En Amérique du Sud, Tagetes patula est utilisée traditionnellement pour éloigner les moustiques5.

Les huiles essentielles de lemongrass, de citronnelle de Java et d’eucalyptus camaldulensis (proche de l’HE eucalyptus globuleux, de l’HE eucalyptus radié et de l’HE d’eucalyptus smithii) sont actives contre les termites et les charançons par contact direct ou par vaporisation.

L’efficacité de l’huile essentielle de citronnelle de Java est supérieure à celle de l’huile essentielle de lemongrass par application « contact » ou par vaporisation sur des termites.5

L’eugénol et l’alpha-terpinéol agissent via des neuro-modulateurs indispensables au métabolisme des invertébrés : l’octopamine et tyramine. Les huiles essentielles bloquent les récepteurs de ces constituants qui jouent un rôle dans la régulation des battements de cœur, le contrôle de la motricité, de la ventilation, du vol et des invertébrés.
Par ce mécanisme d’action, les huiles essentielles ne sont pas ou peu toxiques pour les animaux à sang chaud. Leur pénétration dans les insectes se fait par action directe sur la cuticule. Elles sont plus efficaces sur les arthropodes à corps mou. Une action larvicide est également démontrée.

L’action répulsive des huiles essentielles se caractérise par une paralysie de l’animal et/ou une action une action olfactive très forte (HE citronnelle de Java, HE eucalyptus citronné, HE géranium, HE basilic tropical ou exotique, HE lemongrass, HE menthe verte, HE thym commun ct thymol, HE romarin officinal ct 1-8 cinéole)5,7.

Quelques huiles essentielles pour éloigner les insectes1,2,3,4,5,6,7

HE citronnelle de Java (Cymbopogon winterianus)HE basilic (Ocimum basilicum)
HE eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora)HE géranium (Geranium rosat)
HE giroflier (Sygygium aromaticum)HE gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens)
HE lavande fine (Lavandula officinalis)HE lavandin super/abrial/grosso (Lavandula hybrida)
HE tea Tree (Melaleuca alternifolia)HE lemongrass (Cymbopogon citratus)
HE eucalyptus globuleux (Eucalyptus globulus)HE lavandin super/abrial/grosso (Lavandula hybrida)
HE palmarosa (Cymbopogon martini)HE pin sylvestre (Pinus sylvestris)
HE cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens)HE myrte commun (Myrtus communis)
HE patchouli (Pogostemon cablin)HE cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica)
HE menthe poivrée (menthe piperita)HE menthe verte (Mentha spicata)
HE romarin officinal ct 1-8 cinéole (Rosmarinus officinalis)HE citronnier (Citrus limon)
HE gaulthérie odorante (Gaultheria fragrantissima)HE thym commun ct thymol (Thymus vulgaris)
HE tagete (Tagetes patula)

Les huiles essentielles indiquées en gras, ne doivent pas être diffusées seule dans un diffuseur électrique à jet d’air sec car trop irritantes ; elles seront toujours intégrées dans des mélanges à très forte dilution.

Quelques propositions de mélanges insectifuges

Les quantités sont données pour préparer un flacon de 10ml.

Pour rappel :

1ml d’huile essentielle = 15 gouttes environ
(correspondance donnée pour les compte-gouttes des flacons Revelessence)

Versez :

  • une vingtaine de gouttes dans un diffuseur électrique à jet d’air sec
  • une dizaine de gouttes environ (selon les recommandations du fabricant) dans un diffuseur brumisateur
  • une dizaine de gouttes sur un galet poreux

Mélange n°1

Mélange n°2 (en présence de jeunes enfants)

Mélange n°3 (mouches)

Mélange n°4

  • HE citronnelle de Java : 3ml
  • HE palmarosa : 4ml
  • HE eucalyptus globuleux : 3ml

Mélange n°5

Mélange n°6 (odeur très forte)

  • HE eucalyptus citronné : 5 ml
  • HE tagète : 3 ml
  • HE pin sylvsestre ou HE patchouli : 2ml

Mélange n°7

Mélange n°8

Mélange n°9

Bibliographie


1-
Formulation d’insecticides en poudre par adsorption des huiles essentielles de Xylopia aethiopica et de Ocimum gratissimum sur des argiles camerounaises modifiées présentée par Nguemtchouin Mbouga Marie Goletti : Thèse de doctorat en cotutelle pour l’obtention du grade de Docteur de l’Ecole nationale superieure de chimie de Montpellier, discipline : chimie et physico-chimie des matériaux, école doctorale : sciences chimiques & Docteur/ph.d de l’Universite de Ngaoundere.

2-Les répulsifs anti-moustiques à l’officine : Thèse pour le diplôme d’état de docteur en pharmacie, Goislard Céline, Année universitaire 2011-2012. 

3-Journée Scientifique « Ressources Naturelles et Antibiothérapie », 22 Juin 2007, Faculté des Sciences – Kénitra.
Etude insecticide des huiles essentielles du lavandin B.Jamali, M.Mossadak, A.Hakiki. Laboratoire de Substances Naturelles et Thérmolyse-Eclair. Université Mohammed V, Faculté Des Sciences Agdal-Rabat. 

4-Evaluation des propriétés insecticides des feuilles de Callistemon viminalis (Myrtaceae) contre les adultes d’Acanthoscelides obtectus (Say) (Coleoptera; Bruchidae) ; Agnès Flore Ndomo, A.L. Tapondjou, F. Tendonkeng, Félicité Mbiopo Tchouanguep
Keywords: Essential oil- Biopesticide- Insecticide- Integrated management- Cameroon Laboratoire de Chimie Appliquée et Environnementale de l’Université de Dschang de novembre 2003 à avril 2004.

5-Effet larvicide des huiles essentielles sur stomoxys calcitrans à la Réunion : Thèse pour obtenir le grade de Docteur vétérinaire diplôme d’état résentée et soutenue publiquement en 2008 devant l’Université Paul-Sabatier de Toulouse par Fanny Bastien

6-Activité insecticide de cinq huiles essentielles vis-à -vis de Sitophilus oryzae (Coleoptera ; Curculionidae) et Tribolium confusum (Coleoptera; Tenebrionidae ) Sidali Benazzeddine; Ecole nationale supérieure agronomique El Harrach Algérie – Ingénieur d’état en sciences agronomiques 2010.

7- Le grand guide des huiles essentielles, F. Millet.

A propos de

Fabienne Millet

Docteur en Pharmacie

Experte diplômée en phytothérapie et aromathérapie, Fabienne Millet enseigne ces matières dans différentes universités en France.

Consultante, elle forme les professionnels de la santé, (médecins, pharmaciens, kinésithérapeutes, infirmières...) à l'utilisation des huiles essentielles.

Elle est l'auteur du Guide Marabout des Huiles Essentielles.

Charte d'utilisation des commentaires

Le blog de Revelessence est un espace ouvert à tous les savoirs et à toutes les questions des passionnés d'Aromathérapie Biologique et, plus généralement, des trésors de la nature que cultivent les hommes. Par conséquent, nous avons pris le parti de modérer cet espace après la mise en ligne des messages des utilisateurs pour leur laisser toute liberté.

Nous ne pouvons nous considérer comme propriétaires des messages des contributeurs qui peuvent d'ailleurs les retirer tout aussi facilement à leur demande.

Toutefois, nous entendons respecter des règles élémentaires de respect des personnes et des lois en vigueur. Ces règles d'utilisations sont exposées dans notre Charte d'utilisation (accessible en cliquant sur ce lien) que vous devez accepter en en tant qu'utilisateur du site revelessence.com.

Répondre

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.