Protection et concentration

Un geste simple

Versez une à deux gouttes d’huile essentielle de romarin verbénone sur un galet. Sa note olfactive originale vous apportera du tonus, de la concentration et elle vous protégera contre les infections hivernales. A répéter fréquemment selon les besoins.

Le grand guide des huiles essentielles, Fabienne Millet

Caractéristiques *

Olfaction

Senteur plus subtile, plus chaleureuse, plus douce et plus fleurie que les romarins à camphre ou cinéole.

Propriétés

  • Mucolytique
  • Expectorante
  • Anti-infectieuse (antifongique, antivirale, bactéricide)

Indications

Infections respiratoires avec fort encombrement (bronchite, sinusite).

Précautions d’emploi particulières

La présence de camphre, de 1-8 cinéole et d’alpha-pinène dans cette huile essentielle en limite l’usage aux :

  • Adulte et enfants de plus de 12 ans
  • Personnes non asthmatiques

Cette huile essentielle est irritante pure sur la peau. Il est indispensable de la diluer dans une huile végétale pour toute application cutanée.

Elle ne doit pas être utilisée seule dans un diffuseur électrique à jet d’air sec. Il est recommandé de lui associer en quantité importante une huile essentielle ou une essence de citronnier ou une huile essentielle ou une essence de pamplemoussier.
Les inhalations humides sont contre-indiquées.
La voie cutanée diluée est le mode d’utilisation recommandé pour limiter les toxicités et potentialiser l’efficacité.

L’utilisation par voie orale est déconseillée.

Romarin verbénone

Botanique

Description

Originaire du pourtour méditerranéen, le romarin est un arbuste aromatique touffu d’environ 1 mètre de haut, qui pousse sur des sols calcaires très secs et ensoleillés, il apprécie les sols bien drainés. Vivant de chaleur et de lumière, il résiste très bien à la sécheresse. Ses feuilles aromatisées ressemblent à des aiguilles et ses fleurs sont de couleur blanc bleu à bleu lavande. Leur calice est velu, à dents bordées de blanc. Leur forme rappelle celle de l’orchidée. Il présente un petit fruit sec dur et brun, contenant quatre graines.

Partie utilisée

Les sommités fleuries

Famille botanique

Lamiacées ou labiées

Origine

France, Corse

Obtention

Distillation à la vapeur d’eau

Soyons clairs

Il existe un certain nombre d’huiles essentielles de « romarin ». Il est important de ne pas les confondre car elles ne présentent pas exactement les mêmes propriétés.
Leurs précautions sont identiques.

Les huiles essentielles que l’on retrouve fréquemment sont :

  • HE de romarin officinal ct 1-8 cinéole, HE Rosmarinus officinalis chemotype 1-8 cinéole. Elle présente principalement des propriétés respiratoires.
  • HE de romarin officinal ct camphre, HE Rosmarinus officinalis chemotype camphre. Elle présente principalement des propriétés respiratoires et décontracturante musculaire.
  • HE romarin officinal ct verbénone, HE Rosmarinus officinalis chemotype verbénone. Elle présente principalement des propriétés respiratoires, mucolytique et anti-tussive (toux grasse). Cette dernière huile essentielle est parfois appelée HE romarin officinal ABV.

Histoire

Etymologie

Du latin marinus : marin, de mer et ros : la rosée (le romarin poussait en bord de mer).

Petite & grande histoire

Marie, en sortant de l’étable, aurait déposé sa cape sur un buisson de romarin ; les fleurs seraient devenues bleues. Pour les jeunes mariés, il était supposé apporter fertilité, confiance et fidélité. Les Romains l’utilisaient pour conserver les aliments et il connait toujours un franc succès comme aromate en cuisine. Au Moyen-Age, le romarin faisait partie de l’herbularium ou jardin des simples réservé aux plantes médicinales. Les autres appellations du romarin sont : herbe aux couronnes, herbe des troubadours, rose marine, rosée de la mer, encensier. L’odeur des feuilles lorsqu’on les froisse est camphrée et très pénétrante. La réputation du miel de romarin, ou « miel de Narbonne » n’est plus à faire et les fleurs, à la saveur douce se consomment crues pour parfumer un plat ou un dessert.

Particularités

Rendement

50kg de plantes fournissent 1kg d’huile essentielle

Constituants responsables des principales propriétés

  • Alpha-pinène : 14 à 16 %
  • Camphre : 15 à 18 %
  • Acétate de bornyle : 11 à 14 %
  • Verbénone : 10 à 12 %
  • Camphène : 5 à 6 %
  • 1-8 cinéole : < 5 %
esence de Romarin verbénone

Recettes d’aromathérapie

Ces recettes ont été écrites pour Revelessence par Fabienne Millet, docteur en pharmacie le-grand-guide-des-huiles-essentielles-milletet diplômée en phytothérapie et aromathérapie, auteur du Grand guide des huiles essentielles.
Avant toute utilisation d’huiles essentielles, n’oubliez pas de lire les précautions d’emploi générales. Si les symptômes persistent encore après quelques jours, consultez votre médecin.

Encombrement des voies respiratoires (toux grasse)

Adulte / Voie cutanée diluée (voie principale) / Mélange à 15%

Versez 45 gouttes soit 3 ml d’huile essentielle de romarin officinal à verbénone et 23 gouttes soit 1,5 ml d’huile essentielle de lavandin super puis complétez avec de l’huile végétale de macadamia dans un flacon gradué jusqu’à la graduation 30 ml.

Conseil d’utilisation : 10 à 20 gouttes ou « une petite noisette » du mélange en application sur la poitrine, un avant-bras 2 à 4 fois par jour pendant 5 à 6 jours.

Abréviations

  • HE = Huile Essentielle
  • HV = Huile Végétale ou macérât huileux

Equivalences

Pour un bon dosage des huiles essentielles Revelessence :

  • 1 ml = 15 gouttes environ
  • 1 goutte = 45 mg environ

Les propriétés, indications et utilisations indiquées sur notre site sont extraites d’ouvrages scientifiques de référence et d’auteurs reconnus: elles ne constituent pas une information médicale et ne sauraient engager notre responsabilité.